Les encres écologiques en imprimerie

0

Posted by | Posted in Encre écologique | Posted on 14-01-2015

encre-ecologique-imprimeur

Les encres écologiques ou encres végétales, c’est quoi exactement?

D’abord, les encres offset sont en grande partie issues des matières  premières renouvelables d’origines CONTRAFLEXIóN: végétales par exemple le sucre, l’amidon, la cellulose, l’huiles, les résines, etc… Principalement, ces encres contiennent des huiles végétales et des résines d’origine naturelle. Elle a donc l’avantage d’être biodégradable, et donc respectueuse de l’environnement, pas comme l’encre classique qui est particulièrement polluante lors de son utilisation pour les emballages alimentaires par exemple.

On parle d’encres offset végétales lorsque plus les in encres ne contiennent pas d’huiles minérales comme diluants, mais uniquement des huiles végétales. Les huiles végétales employées sont entre autre les huiles de lin, de bois de cheap nba jerseys Chine, de soja et dans une moindre mesure, de coza, de tournesol, de maïs, de noix de coco, de palmier, etc… Les résines naturelles  sont des produits extraits des pins spéciaux.

D’autre part, les huiles végétales ainsi que les résines entrent dans la composition des encres de 40 à 80%. Le reste recyclé étant composé  de pigment entre 15 à 25%, d’additifs entre 0 à 3% et des siccatifs entre 2 à 4%. La majorité Colombia, des additifs et les pigments wholesale mlb jerseys ne sont pas cheap nfl jerseys obtenus par  de ressources renouvelables. Les pigments sont Nullam  des produits de synthèse néanmoins biodégradables.

Les différentes cibles des encres végétales:

  • Les imprimeries traditionnelles
  • Les imprimeries en ligne

Les encres végétales  offrent de nombreux avantages

planette-verte-2Les encres écologiques permettent un recyclés meilleur transfert des couleurs plus brillantes et plus intenses. Grâce à ces encres,  une meilleure stabilité eau-encre sera garantit: vitesse des machines accrue et gâche réduite. De plus, les encres végétales permettent un séchage et une résistance au frottement supérieurs sur certains papiers. Comme son nom le montre, les encres écologiques ne représente aucune menace sur l’environnement (réduction de la consommation d’encre et de papier, un recyclabilité plus aisée, réduction des COV(composés organiques volatiles)).

L’utilisation des encres écologiques ou végétales est parmi les nombreuses solutions prises par les imprimeurs pour la préservation durable de notre environnement.

Différence entre papier recyclé et papier non recyclé

0

Posted by Imprimerie | Posted in Papier recyclé | Posted on 10-09-2014

reforestation-papier-recycleLa communication sur papier étant une chose inéluctable pour toutes entreprises. La consommation  en papier augmente chaque année. Cependant, cette situation  a des conséquences non négligeables sur l’environnement . Conscients de cet état de choses, beaucoup d’imprimeurs adoptent des démarches écologiques  de nos jours pour limiter au maximum possible les dégâts causés aux environnements en raison  de la consommation accrue des papiers. L’ utilisation des papiers recyclés est l’une des  démarches adoptées par beaucoup d’imprimeurs.  On s’intéresse à la question, quelles différences y a t’il entre les papiers recyclés et les papiers non recyclés ( papiers classiques)

 

 

Au niveau des modes de  fabrication.

Pour les papiers classiques

Le papier classique est fait à partir des fibres de cellulose.  Ces fibres en question proviennent du bois  ou des déchets de  papiers   prêts à être recyclés.  A titre  d’indication,  en  France  les industries de la pâte à papier utilise 40%   de bois et 60% de papiers et cartons recyclés.

 

Les papiers et les cartons récupérés  sont des déchets  industriels (  des  déchets ménagers, industriels et commerciaux, des emballages divers, des journaux  invendus …)  Pour améliorer  la qualité des papier,  des matières peuvent être ajoutées durant la fabrication  ( des colorants,  des adjuvants …)

 

Pour obtenir un kg de papier, il faut 60 à 1000 litres d ‘eau et  17 kwh  et ce  pour obtenir une seule feuille de papier.  Pour réaliser une tonne de papier, la consommation énergétique atteint 5000 kwh.  Par conséquent , le mécanisme induit à  des rejets d’effluents liquides  (eaux usées) et gazeux , des odeurs et u bruit.

 

 

Pour les papiers recyclés

Les papiers recyclés sont issus pour la moitié de sa composition de  fibres venant de déchets de papier imprimé. Mais il faut  comprendre qu’il existe  trois différents types de papiers recyclés: le papier recyclé non désencré gris, le papier recyclé blanchi à l’eau oxygénée et le papier hybride constitué d’un mélange de papiers recyclés et de fibres vierges.

 

Pour assurer une efficacité  de l’opération de recyclage. Le classement des  déchets de papier  se fait en  fonction de leur provenance, de la quantité du taux des  fibres,  mais également des différents traitements subis tout au long de l’opération de  recyclage.

 

Il n’est pas possible de réutiliser une même fibre plus de 5 fois.  De ce fait, la réalisation de papier recyclé requiert la réintroduction du papier  vierge dans le système. Ceci étant dit, la fabrication des papiers recyclés consomme beaucoup moins d’eau par rapport à celle des papiers classiques.   Si une tonne de papier à base de fibres cellulosiques nécessite 5000kh d’énergie, celle de papier recyclé n’en demande que la moitié.

 

 

A  côté, pour obtenir 900kg  de papiers recyclés , une tonne de vieux papiers suffit largement. Alors que pour produire une tonne de papier classique, il faut au  moins 2 à 3 tonnes de bois. Sur la quantité d’énergie grise: pour produire des papiers  recyclés , il en faut juste 0.06 kwh alors que 0.08kwh est nécessaire pour produire du papier blanc.

 

Différence sur l’impact environnemental

 

La fabrication des papiers classiques et ses  effets sur l’environnement

Les industries  de papiers sont les plus grandes consommatrices de bois. 40% des coupes de bois sont  dues à ces sociétés dont 17% dans les  forêts vierges. A côté, par la consommation d’énergie nécessaire, l’industrie papetière émet directement du  CO2, sans parler de l’usage des substances toxiques pour blanchir  les papiers.   Pour restreindre les impacts  de la fabrication des papiers sur l’environnement.   Depuis  un certain temps maintenant.  L’industrie papetière   française a mis en oeuvre  une politique  qui tend à limiter les émission de CO2  par la mutation notamment de ses sources d’approvisionnement énergétique ou en recourant à la biomasse.

 

Le papier recyclé et l’environnement

Le papier recyclé économise l’énergie, les matières premières mais réduit aussi les problèmes  avec  la gestion des déchets.  Il y  a encore de cela quelques années

En effet, il y a encore plusieurs années, le désencrage et le blanchiment du papier recyclé était très polluants. Toutefois, les industries ont su développé des procédés moins néfastes pour l’environnement comme le blanchiment sans chlore etc.

Quant au gaz à effet de serre, 1 tonne de papiers triés et recyclés, correspond à 300 kg de CO2 épargnés pour l’environnement. Enfin, le recyclage offre une économie globale de 40 à 90 euros par tonne par rapport à l’incinération.

Le  recyclage a ses limites. En effet, les opérations de recyclage successifs réduisent la qualité des fibres au fil du temps. C’est pourquoi le recours aux fibres vierges en complément aux fibres recyclées est une nécessité pour la qualité du produit fini.

 

Au niveau des qualités des papiers

Il existe  différents types de papiers qui sont classés en fonction de leurs  usages. On peut citer des types de papiers pour  les industries graphiques, des papiers pour les usages au quotidien ( papiers d’hygiène par exemple), des papiers pour des emballages. A l ‘intérieur de chaque catégorie, il existe de nombreuses autres choix de types de papiers. Un papier diffère d’un autre par une spécificité qu’elle  dispose.  Dans le secteur de  l’imprimerie, on peut citer en guise d’exemple des papiers couchés, des papiers offset, des papiers design aussi également.

Malheureusement les papiers recyclés souffrent de nos jours d’une  mauvaise réputation au niveau qualité. Cependant, des efforts ont été menés et le papier recyclé  s’accommode  dorénavant avec les fax, les imprimantes ou encore les photocopieuses tout comme le papier non recyclé. Par ailleurs,  l’écriture sur du papier recyclable  n’a pas de différence avec celle sur du papier  traditionnel.

En revanche,  nombreuses se posent  la question sur la tenue du papier recyclé dans le temps en raison de ses propriétés techniques moins sophistiquées (rendu des couleurs moins concluant etc). Les sociétés de fabrication de papier se concentrent  sur le développement des papiers les plus luxueux. De nos jours, il  existe des choix intéressants des papiers recyclés pour des usages différentes (enveloppes, fiches, papier couché, papier photocopie etc).

 

Différence au niveau des tarifs

Dans toutes les filières , on a constaté une grosse augmentation des tarifs et ce en raison des  crises économiques.  Les prix des papiers n’ont pas échappés à cette règle. Mais le tarif varie  d’un papier à un autre.

Pour les papiers recyclés, leurs  tarifs reviennent nettement  plus élevés que ceux des papiers classiques.   Ceci étant dit, les tarifs varient selon  certains critères comme le choix des  fournisseurs, les quantités, les prix de revient …


Entre papiers recyclés et papiers classiques, des différences existent sur certains points dont  le plus constatable est l’impact sur l’environnement. Le monde de l’imprimerie étant un monde qui se soucie grandement du bien être de l’écologie.  Des efforts sont fournis pour préserver l’environnement tout en maintenant la qualité des produits. Pour cette raison, l’utilisation des papiers recyclés est  de plus en plus  recourue. Certes, le papier classique devance le papier recyclé sur certains points.  Mais des améliorations et des études sont données en vue de  donner à ce type de papier les mêmes valeurs que dispose le  papier classique. Aussi sur le  plan tarifaire que sur le plan qualité.

Retrouvez aussi l’article sur la différence entre l’impression offset et numérique.

 

 

Les papiers recyclés

0

Posted by Imprimerie | Posted in Non classé | Posted on 28-08-2014

papier-recycle

Avant tout, un papier est appelé recyclé lorsqu’il est issu à partir d’au moins 50% de fibres de cellulose issues de la récupération des déchets de papier et de carton. Les dits déchets issues des différents papiers et cartons appelés également postindustriels seront ensuite collectés, pulvérisés et filtrés pour être retransformés en une pâte pour la fabrication. Les papiers recyclés pourront ensuite être blanchit pour obtenir une allure plus haut de gamme et originale.

 

Pourquoi le choix d’un papier recyclé ? Quels seront ses avantages?

La réalisation d’un papier recyclé a de nombreux avantages environnementaux et écologiques généralement constatés. De plus, la récupération des papiers et cartons en vue de recyclage entraîne une diminution intéressante du coût de traitement des ordures ménagère. Par ailleurs, l’opération du recyclage du papier a également comme avantage concernant l’économie de matières premières à savoir les bois, d’autant que 17% du bois pour la réalisation d’un papier provient des forêts vierges. La fabrication de papier recyclé consomme peu d’énergie et d’eau que la fabrication à partir des bois. En employant les papiers recyclé, la déforestation inutile sera réduite et que les vieux papiers seront plus valorisés mains non incinérés.

 

Le papier recyclé blanchit sans chlore est certes plus écologique que les autres papiers classiques juste car il n’a pas été traité au chlore gazeux.

 

En savoir davantage sur les différents types de papiers recyclés

Dans la gamme recyclé, nombreux sont les types de papier recyclé que vous pourrez choisir à savoir le le papier recyclé cyclus, le cyclus print, le cyclus offset, le papier opale recyclé, le papier recyclé offset blanc, papier offset recyclé naturel, papier offset recyclé premium, papier offset recyclé standard etc…

 

  • Le papier recyclé cyclus

Classé parmi les papiers les plus écologiques, la gamme cyclus est l’une des meilleures références en matière de production respectueuse de l’environnement. De plus, le papier recyclé cyclus est un papier recyclé, mais couché. Le concept industriel est unique c’est-à-dire 100% des résidus de production de ce type de papier recyclé sont à nouveau valorisés. On constate également une réduction de CO2 de manière spectaculaire en utilisant une source d’énergie alternative tel que les coupeaux des bois.

  • Le cyclus print

Toujours dans la gamme cyclus, le cyclus print est un papier couché de base offset qui est recouvert d’une couche de kaolin produit issu à partir de fibres recyclées avec une blancheur naturelle. Le rendu d’image sur le papier cyclus print est impeccable y compris pour les aplats. De plus, un ajustement de la photogravure est recommandé pour des images plus sombres ou plus chargées.

  • Le cyclus offset

Tout comme le cyclus print, le cyclus offset est également classé dans la gamme de papier recyclé cyclus. Comme son nom l’indique, c’est un papier offset issu à partir des fibres recyclées (des vieux papiers récupérés après usage) doté d’une blancheur authentique. Le blanchiment de ce type de papier est quasiment écologique  sans azurant opaque ni agent chloré. Le cyclus offset possède une surface beaucoup plus mate que le cyclus offset, sans reflets gênants. Cette gamme de papier recyclé possède une très bonne imprimabilité que ce soit pour des textes combinés ou des images légère.

  • Le papier recyclé opale

Ce type de papier recyclé est spécialement destiné pour la réalisation des têtes de lettres. Le papier recyclé opale en vélin recyclé uni est constitué de 25% de pâte vierge sans chlore et 75% de papier recyclé post-consommation.

  • Le papier recyclé offset blanc ou naturel, premium ou standards.

Tout comme les autres types de papier recyclé, le papier recyclé offset est un papier à la fois qualitatif, économique et surtout écologique respectant notre environnement actuel. Blanc ou naturel, premium ou standards, ce type de papier est également compatible avec les technologies d’impression numérique même si c’est un papier destiné pour une vaste gamme de tirage, c’est-à-dire des tirages sous l’impression offset.

Comment imprimer écologique pour une impression plus économique ?

0

Posted by Imprimerie | Posted in Non classé | Posted on 28-08-2014

imprimerie-ecologique Tout en économisant sur les prix, avoir une pensée pour la protection de l’environnement qui est de plus en plus menacé  est une chose que l’on ne peut qu’apprécier. Imprimer écologique pour des prix économiques est une chose tout à fait possible. Certaines fois, le processus classique de l’impression conduit  à un gaspillage sans qu’on s’en rende toujours compte. A titre d’information, une étude a été menée et a  déduit que pour 75kg de papier consommés par an par les français (classés parmi ceux qui impriment le plus en Europe),  une quantité assez conséquente finit aux poubelles car ne servait à rien. Et en plus, les cartouches d’encre ne sont  que très peu recyclées. Il est plus que temps  de chercher des solutions économiques et à la fois écologique pour y remédier mais comment faire ? Pour y arriver, on propose ici quelques  recommandations pour imprimer écolo qui seront utiles pour mieux économiser, moins polluer et pourquoi pas pour sauver quelques arbres.

 

 

 

  • Utilisez une imprimante verte

 

Une imprimante écolo à vrai dire n’existe pas, mais par contre une imprimante qui ne consomme pas beaucoup d’énergie s’adapte à n’importe quelle cartouche et utilise moins d’encre  avec un rendement satisfaisant existe bel et bien. Il faut donc se méfier  des descriptions élogieuses tellement vertes de telle ou telle imprimante proposée par tel commerçant, il  est plutôt raisonnable de se renseigner sur ses options en  tenant compte de nos quelques conseils.

Imprimez en recto verso

Il existe certaines imprimantes qui ont une option impression en recto verso automatique tandis que d’autres n’ont pas cette option donc il faut s’en charger soi même. Ce procédé est le moyen  le plus efficace pour l’économie de papier.

Une étude d’Ipsos Global a démontré encore que les sociétés françaises gaspillent 400 millions d’euros chaque année et plus d’un million d’arbres en impression inutiles.

Apprendre à gérer les impressions

A l’heure actuelle, on peut dire qu’on  est gâté car il y a internet, alors profitez de cette immense et belle opportunité pour s’informer sur la question « comment gérer les impressions ? ».

Le logiciel en ligne  comme  Print what you like permet de sélectionner la partie qui vous intéresse et d’optimiser l’impression pour faire tenir le tout sur le moins de pages possible.

Il faut apprendre à économiser

Surtout en cas d’usage personnel,  il faut bien régler les propriétés avant l’impression de chaque feuille. Les options servent à définir la qualité «  brouillon » et de n’utiliser que l’encre noire. Avant l’impression finale. Les imprimeurs professionnels le savent très bien et esquivent le gaspillage ainsi.

 

  • Privilégiez l’utilisation des cartouches écolos

 

Par rapport aux cartouches que vendent habituellement  les fabricants d’imprimantes qui la plupart du temps qui ne contiennent que peu d’encres, il vaut mieux penser à acheter des cartouches écolos qui existent bien de nos jours qui comportent souvent plus d’encre, réutilisables ou proviennent de cartouches recyclées.

 

  • Pensez à recharger, à recycler vos cartouches

 

La plupart des imprimantes ne fonctionnent pas avec des cartouches recyclées, il faut donc penser utiliser des cartouches rechargeables. Parce que la pollution engendrée par la cartouche n’est pas moindre, et que l’encre contient souvent du cyanure. Si vous n’avez d’autres choix que de changer vos cartouches, choisissez une société qui se déplace pour reprendre vos usagées, il en existe un peu partout maintenant.

 

  • Optez pour une police écolo

 

Et oui les imprimeurs  aussi se cassent en deux pour trouver des solutions toujours écolos. Nombreuses sont les entreprises qui proposent des polices spéciales  écolos. Il existe de multiples styles, mis à part que la police n’est pas totalement noire, avec une taille 11 elle ne se remarquera pas lorsqu’on imprime les supports avec une taille plus grande, ça sera encore plus magnifique.

Pour certains, imprimez est une nécessité donc impossible de s’y échapper.  Tenir compte de l’impact de cette opération sur l’environnement est un geste très apprécié, ces quelques conseils peuvent  beaucoup servir. Dans la mesure où il faut vraiment faire appel aux services des imprimeurs,  vous pouvez prendre par exemple des papiers recyclés, des papiers écologiques et garantissent une belle esthétique aux supports imprimés. Et puis professionnels comme ils sont, n’hésitez surtout pas à demander conseils auprès d’eux, cela vous reviendra plus bénéfique point de vu tarif  tout en faisant un bon geste pour l’écologie, essayez d’adopter cette démarche dès maintenant.